Cabinet médical

Un nouveau cabinet médical devient nécessaire…

Jusqu’alors, les locaux du cabinet médical (voir ci-dessous) présentaient certaines lacunes, telles que de l’humidité s’infiltrant à travers un toit non étanche, les besoins d’espace, etc., qui imposaient la recherche d’un nouveau bâtiment.

Dans le cadre du voyage du conseil d’administration à Kaolack en avril 2019, plusieurs propriétés immobilières ont été visitées. L’objectif de ces visites était de trouver un bien immobilier dont les pièces étaient adaptées pour l’installation d’un cabinet médical. Après une longue recherche assistée par des membres de notre fondation partenaire, l’AKS de Kaolack, une maison baptisée « la Maison bleue » a été privilégiée. En raison de son état structurel et de sa localisation, celle-ci convient très bien à l’usage prévu. Cette maison a quatre ans, est dotée d’une façade agréable et d’équipements modernes, et permet une utilisation optimale comme cabinet médical grâce à sa division spatiale propice.

Avec l’aide du président de notre fondation partenaire, Bassirou Gakou, nous avons pu signer les contrats de vente correspondants en peu de temps au prix de considérables efforts d’organisation. Actuellement, des réparations mineures nécessaires sont en cours de réalisation dans la maison afin de pourvoir commencer l’aménagement et l’exploitation dès que possible.

Photo : EDF

Photo : EDF

Photo : AKS

Photo : AKS

Réparations dans la maison

aa

aa

aa

aa

_______________________________________________________________________________________________________________________________________

Les origines du cabinet médical dans le quartier Sam, Kaolack (Sénégal)

Dans le cadre de la coopération entre la ville d’Osterode et le département de Kaolack au Sénégal, nous aspirons à un soutien ciblé du cabinet médical dans le quartier de Sam. Dans ce cabinet médical travaille un infirmier (monsieur Ngom), qui avait autrefois exercé à l’hôpital de Kaolack et est aujourd’hui à la retraite. Il reçoit les habitants du quartier de 8 h 00 à 18 h 00, mais aussi la nuit en cas de nécessité. Il est l’âme du quartier et a consacré sa vie entière au service de ses concitoyens. La nuit, il encadre aussi des patients dans l’incapacité de se rendre au cabinet médical.

« Qui soutient le travail médical de monsieur Ngom, nous aide tous. »
(citation d’un habitant du quartier)

Hormis l’hôpital, il s’agit à Kaolack du seul accès possible à des soins médicaux dans le quartier de Sam.

L’un de nos prochains objectifs consiste à améliorer l’équipement du cabinet. De plus, à l’avenir, une coopération entre l’école d’infirmier du lycée Valdiodio Ndiaye (école partenaire du lycée Tilman Riemenschneider d’Osterode) et le cabinet médical verra le jour.

Grâce au soutien financier d’Osterode, le cabinet a pu être équipé de lits, de chaises, etc., ainsi que de médicaments et de pansements.

Le cabinet a été baptisé du nom de notre ami défunt
Elhadj Mamadou Diouf.

L’inauguration a été célébrée en présence de représentants officiels de la ville et des membres du groupe de soutien.

Désormais, des soins sont prodigués gratuitement aux élèves des écoles environnantes et aux patients à partir de 65 ans.
L’objectif est que le cabinet médical devienne financièrement autonome.

Vous trouverez d’autres projets sur www.trg-kaolack.de.

Les commentaires sont clos.